Le Comité permanent à l’Egalité des Chances

 
Le Comité permanent à l’égalité des chances (CEC) est une commission consultative de la CGFP qui s’est constituée en date du 19 janvier 1999.
 
Depuis 15 années, les membres se réunissent régulièrement afin de discuter des thèmes d’actualité concernant l’égalité des chances entre les femmes et les hommes et d’autre sujets d’actualité comme, par exemple, le harcèlement moral et sexuel, les conditions d’accès à un poste de responsabilité, les conditions de promotions, la formation professionnelle, la gestion des compétences, le congé parental, le temps partiel, l’horaire mobile, etc.
 
CEC 2014
 
Le comité à l’égalité des chances informe ses membres, propose des solutions, avise des textes et offre un support à ces membres.
 
Le Comité à l’Egalité des Chances

Les activités du Comité permanent à l’Egalité des Chances

 
Les membres du comité à l’égalité des chances se réunissent tous les 2 à 3 mois, selon les projets et demandes les réunions peuvent se faire une fois par mois. Lors de leurs entrevues, les membres sont informés des nouveautés européennes et nationales et échangent leurs expériences et demandes provenant des membres de leurs associations.
 
Sur demande, des documents sont élaborés afin de favoriser le transfert des connaissances entre les membres du comité permanent à l’égalité de chances. Lors des réunions des études ainsi que des rapports sont présentés et discutés, comme par exemple «Flexicurity», «Genderbudgeting» «Mobbing» et «Le rôle des hommes dans le développement de l’égalité des chances».
 
Les membres du comité à l’égalité des chances avisent différents projets de lois, règlements grand-ducaux et directives européennes et surveillent la bonne exécution des lois et règlements grand-ducaux relatifs à l’égalité des chances auprès de leurs associations.
 
Selon le CEC il est inévitable:

  • de rendre possible aux hommes et femmes de travailler moins pendant les phases où ils souhaitent s’occuper de leur famille et de leur garantir une réintégration à leur ancien poste;
  • de supprimer toute discrimination lorsqu’un homme ou une femme optent pour un congé parental, un travail à mi-temps ou à temps partiel;
  • d’offrir une meilleure gestion du temps de travail permettant plus de flexibilité;
  • de rendre le temps partiel accessible à chacun pendant leur vie de travail;
  • de le rendre possible aux hommes et femmes d’assumer une tâche à responsabilité en cas de travail à mi-temps ou à temps partiel.

Afin de développer l’égalité des chances entre femmes et hommes, la participation équilibrées des femmes et hommes aux décisions à tous les niveaux de la vie politique, économique, sociale et culturelle est nécessaire.
 
L’association des Employé(e)s de l’Etat est représentée dans le CEC par les membres du conseil d’administration suivants: Jacquie Lakaff et Henriette Welter.