Jeunesse

 
60 jours au maximum en tout, et 20 jours au maximum sur une période de deux ans, sauf dérogations par le Gouvernement dans des cas exceptionnels
 
Le congé-jeunesse a pour but de soutenir le développement d’activités en faveur de la jeunesse au niveau local, régional et international. L’octroi de ce congé doit permettre la participation des jeunes à des stages, journées ou semaines d’études, cours, sessions ou rencontres à l’intérieur du pays et à l’étranger.
 
> retour